Musique Maurice Yvain
Livret Jacques Bousquet et Henri Falk 

Distribution

Régie Générale Mathieu Prud'homme
Mise en jeu Pascal Neyron
Conseiller artistique Christophe Mirambeau
Collaboratrice artistique Elisabeth de Ereño
Scénographie et lumières Camille Duchemin
Chef de Chant Etienne Jacquet
Chorégraphie Aure Wachter
Création Costumes Sabine Schlemmer
Réalisation Costumes Julia Brochier et Anaïs Parola
Réalisation chapeaux (Mme Patarin) Laëtitia Mirault
Habillage Mélanie Leprince
Coiffure et maquillage Maurine Baldassari 

Distribution
Colette Patarin Amélie Tatti
Achille Patarin Philippe Brocard
Suzanne Patarin Lara Neumann
Baronne Skatinkolovitz Marie Lenormand
Nane Julie Mossay
André Sartène Aurélien Gasse
Léon Mézaize Charles Mesrine 

Orchestre Les Frivolités Parisiennes

Une production Les Frivolités Parisiennes
Co-production Opéra de Reims et Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Avec le soutien de : la DRAC Île-de-France, la Région Île-de-France, l’Opéra de Reims, l’Adami, la Spedidam, le CNM.

GOSSE DE RICHE

08 mars 2024 | Athénée Théâtre Louis-Jouvet | 20h00
09 mars 2024 | Athénée Théâtre Louis-Jouvet | 20h00
10 mars 2024
| Athénée Théâtre Louis-Jouvet | 16h00
12 mars 2024
| Athénée Théâtre Louis-Jouvet | 20h00
13 mars 2024
| Athénée Théâtre Louis-Jouvet | 20h00
15 mars 2024
| Athénée Théâtre Louis-Jouvet | 20h00
16 mars 2024
| Athénée Théâtre Louis-Jouvet | 20h00
17 mars 2024
| Athénée Théâtre Louis-Jouvet |16h00
22 mars 2024 | Théâtre Impérial – Opéra de Compiègne | 20h30
24 mars 2024 | Opéra de Reims | 20h00

Un peintre, André. Un nouveau riche, Patarin – qui veut se faire portraiturer. Une maîtresse commune – la jolie Nane – ce que Patarin ne sait pas… Il est question que ce dernier parte en villégiature – et en famille – dans la maison bretonne de l’intriguante Baronne Skatinkolowitz, ce qui promet un mois de roucoulades en solo pour Nane et André. Seulement voilà. Patarin a imaginé offrir à Nane un mari fictif – Mézaize – afin que ce « couple » les accompagne en vacances. L’amoureux projet d’André et Nane se complique … d’autant que paraît dans l’atelier Colette, jeune fille moderne et délurée qui demande au peintre de lui accorder sa main. Une Colette qui s’avère être la fille de Patarin. La situation s’embrouille savoureusement, entre nouveaux-riches prétentieux, amateurs d’art drolatiquement ignares, jeune fille qui se veut libre et indépendante des volontés matrimoniales bourgeoises de ses parents, baronne décavée, maîtresse à deux amants et mari de location,… et un artiste tombant amoureux de sa Gosse de riche.

La comédie musicale de Falk, Bousquet et Maurice Yvain figure parmi les chefs-d’œuvre du genre. Des dialogues et des lyrics spirituels et réjouissants, incisifs, ironiques et parfois délicieusement cruels sur une partition de haute valeur musicale, qui sait marier le fox-trot avec le contrepoint, l’harmonie et l’orchestration et une veine mélodique aux impérieuses séductions. Le succès des chansons de Gosse de Riche fut, en son temps, aussi immense que durable. Arthur Honegger disait de Maurice Yvain qu’il était un grand petit maître, ajoutait à juste titre : Une telle emprise sur la foule prouve quelque chose et n’est pas le fait du premier venu.

Pascal Neyron, dans la lignée de son précédent Là-Haut ! à l’Athénée continue d’y insuffler le récit d’un rire issu de la cruauté humaine, burlesque, et dada : rire de ceux qui la commettent, rire de ceux qui la subissent ; en faire une lecture explosive, jouissive, et que sa puissance musicale transpire en scène sans relâchement.