Les Frivolités Parisiennes

Compagnie d’opéra créée en 2012 par les musiciens Benjamin El Arbi et Mathieu Franot, les Frivolités Parisiennes font redécouvrir au public le répertoire lyrique léger français des XIXe et XXe siècles : l’opéra-comique, l’opéra bouffe et la comédie musicale. 

Désireuse de proposer des œuvres nouvelles, la compagnie d’opéra produit chaque saison des créations et des recréations inédites, dont certaines donnent lieu à des enregistrements discographiques sous le label Naxos. Depuis 2012, les Frivolités Parisiennes ont donné vie à près de quinze œuvres du genre. 
La compagnie est en résidence au Théâtre Impérial de Compiègne et au Théâtre à l’italienne de Saint-Dizier, elle est également artiste associée de la Fondation Singer-Polignac.

UNE COMPAGNIE D’OPÉRA 

Pierre angulaire de la compagnie, l’Orchestre des Frivolités Parisiennes se veut l’héritier spirituel de l’orchestre de l’Opéra Comique disparu dans les années soixante. Orchestre de chambre oscillant, selon les projets, entre 14 et 40 instrumentistes, il se compose de musiciens curieux et spécialistes de ce répertoire. 

Pour chaque production, la compagnie d’opéra choisi des chefs d’orchestre de renom, des metteurs en scène ainsi que des chanteurs lyrique, recrutés sur auditions. 

LA TRANSMISSION AU COEUR DU PROJET

Soucieuses de partager ce répertoire auprès du plus grand nombre, les Frivolités Parisiennes ont lancé trois projets éducatifs de grande envergure :

• Une académie lyrique, Les Paris Frivoles : un laboratoire formant la jeune génération de chanteurs à l’interprétation du répertoire de l’opéra-comique romantique. 

• Un projet d’action culturelle auprès des plus jeunes, De Mômes et d’Opérette, a été créé afin de retisser des liens culturels et intergénérationnels dans des lieux à forte mixité sociale.

• Un encrage pédagogique au sein des Lycées avec Frivo’Lycée afin de former la sensibilité du spectateur et du citoyen de demain.